Vous êtes Prof de Yoga et souhaitez donner un Cours de yoga en ligne ?

L'Académie Yogom Comment donner un cours de yoga en ligne au sein de l'Académie ?

COURS DE YOGA EN LIGNE

-Réservez une date ici

-Et n’oubliez pas de remplir le formulaire ci-dessous

Conditions :

    • Si vous n’avez pas de tapis Yogom et ne souhaitez pas en acquérir : vous pouvez donner 1 cours
    • Si vous avez un tapis Yogom : vous pouvez donner jusqu’à 3 cours espacés dans le temps
    • Si vous n’avez pas de tapis Yogom mais souhaitez en acquérir un : demandez une remise via le formulaire d’inscription

MINI CONFÉRENCES “LUMIÈRE SUR LA PHILOSOPHIE DU YOGA”

-Soumettez un thème via le formulaire ci-dessous

Historique du projet d’Académie

Les cours de pratique posturale

J’ai découvert le yoga en 2016, complètement par hasard au Costa Rica. Bien que le Vinyasa m’a remise en forme c’est bien la pratique spirituelle du Yin Yoga qui a profondément boulversé ma vie et c’est à la suite de ce voyage que j’ai décidé petit à petit de façonner ma vie professionnelle autour de l’univers du yoga.

J’ai depuis pas mal de difficultés à être assidue, je papillonne d’un cours à l’autre. Je préfère pour l’instant pratiquer le yoga en mode “retraite” sur plusieurs jours voire une semaine. Cela me permet d’entrer dans une démarche introspective, de calme, de silence, de méditation, de pratique posturale, de Pranayama, de philosophie du Yoga. Des semaines tellement riches et puissantes : ce sont à chaque fois de véritables tremplins de développement personnel. Pendant plusieurs années j’ai eu la chance de participer à des retraites en Italie puis en Grèce avec la merveilleuse Alexandra Peyre, qui nous a malheureusement quittés. Je dois vous avouer que depuis il est très difficile pour moi d’être fidèle à un prof. J’ai beaucoup de mal à être disciplinée et à me rendre à un cours chaque semaine. 

Tapis de Yoga Écologique performance Yogom : modèle Bodyline Solaire prune

La routine n’est pas mon fort : parfois je pratique deux fois dans la semaine seule ou avec un cours en ligne pris au hasard sur Youtube, parfois je ne pratique pas pendant plusieurs semaines, puis j’ai envie de me reconnecter à moi même et de partir en retraite. Sauf que je suis maintenant maman d’un petit garçon qui n’a pas encore un an et je n’ai donc pas la liberté de partir sur un coup de tête, ni même une semaine entière en l’anticipant :  je sens que ce n’est pas encore une chose possible pour moi.

Le fait d’être maman me donne aussi des contraintes horaires auxquelles je ne peux déroger. Face à mon envie de découvrir encore et toujours de nouvelles pratiques (dans l’espoir caché de rencontrer à nouveau une Alexandra, une personne qui m’inspirera autant qu’elle a pu le faire), il a été logique pour moi de sauter dans le train des cours en live pendant le confinement. C’est ma fidèle et adorable ambassadrice de la première heure de Yogom Marion Orn qui m’a soufflé un vendredi soir “tiens je pourrais faire un cours en live pour toi dimanche si tu veux”, et la machine était lancée…

Je tiens vraiment à vous donner tous ces détails pour que vous compreniez ma démarche toujours instinctive et bien que je fasse du business (oui Yogom est une marque de matériel de yoga), il y a un désir profond d’apprendre et d’approfondir pratique et connaissances des enseignements du Yoga, et d’en profiter pour le diffuser grâce à la marque que j’ai créée. (Le contraire serait dommage!)

Vous avez été tellement nombreux à vouloir donner des cours que l’ initiative qui ne devait durer que quelques semaines s’est transformée en des rendez vous hebdomadaires. 

Hatha Yoga : quel Style de Yoga pratiquer Yogom

Les enseignements philosophiques

Je m’énerve souvent (tous les jours je crois 😉 parce que le yoga est systématiquement associé à la pratique physique. Alors qu’en réalité ce n’est qu’un portion du Yoga au sens large. Une partie qui d’ailleurs n’a pas plus d’importance qu’une autre, elle n’est pas le but du Yoga mais seulement un des vecteurs du Yoga pour arriver à l’état méditatif. Et j’ai cette frustration de ne pas pouvoir aller en formation (je n’ose pas, je n’ai pas le temps, ma pratique physique n’est pas assez régulière…) qui me donne envie d’en savoir plus sur le yoga, ses origines, les textes sacrés, les principes de vie, etc. J’aimerais aussi en savoir plus sur l’ayurvéda, la sonothérapie, bref tellement de sujets qui méritent autant de place que les cours de pratique…

Alors je me suis demandée “Pourquoi ne pas dupliquer les RDV lives mais pour de l’enseignement cette fois ci ?” Il a été difficile au début de convaincre les premiers intervenants, car rares sont les profs qui osent s’approcher des textes sacrés par peur de les galvauder ! Je comprends. Mais mon ami Vincent vous dira que son maître Swami lui répète aussi tous les jours que “l’on apprend à enseigner en enseignant et que l’on est tous le maître et l’élève de quelqu’un”.

Il existe déjà de nombreuses formations qui vous permettront d’approfondir vos connaissances sur la philosophie du Yoga. Il existe aussi de nombreux livres : je passe d’ailleurs mes journées à en acheter en me disant que je vais les lire. Puis la pile monte et le temps passe sans que je réussisse à les ouvrir. Alors en attendant je me suis dit “Pourquoi ne pas utiliser le canal digital et social qui habite notre quotidien mais d’une manière plus qualitative, qui nous aiderait à apprendre de façon plus douce, plus lente mais plus concrète, plus active?”. Je ne souhaite pas me positionner en formateur, puisque comme expliqué, mon intention part de mon envie personnelle et d’un constat général. C’est ainsi que j’ai décidé de positionner l’Académie comme un projet collaboratif : Apprenons et Pratiquons ensemble !

Pourquoi je ne souhaite pas faire payer les participants pour l’instant et donc pourquoi je ne peux pas rémunérer les profs ?

Pour le moment je tiens à ce que l’accès à l’Académie reste gratuit car comme vous le constaterez Yogom ne rassemble par encore des milliers de personnes pendant ces lives. Comment voulez vous vendre des carottes à quelqu’un qui n’y a jamais goutté ?

La communauté Yogom est composée de nombreux débutants qui ont découvert le yoga pendant le confinement. Le projet se situe dans un contexte bénévole, qui sert forcément la marque. Mais je me sers plutôt du socle de la marque pour diffuser le Yoga dans une démarche désintéressée. Ou alors si vous préférez une démarche égotique où je m’auto-forme gratuitement (ça je veux bien l’entendre ;). Tous les efforts humains déployés aujourd’hui pour mettre en oeuvre cette Académie sont donc sous le spectre d’une action solidaire.

C’est une phase de découverte, de test : je propose et j’observe ce qui fonctionne et ce qui plaît. Bien que j’oriente parfois l’offre des cours proposés vers des pratiques moins physiques et plus spirituelles, car c’est ce que j’aime.

Pour l’instant, je le vois comme un échange gagnant-gagnant entre le prof et Yogom. Le prof bénéficie d’une plateforme pouvant lui apporter une visibilité et potentiellement des clients. Vous êtes nombreux à m’avoir dit que les lives vous ont fait gagner des followers et même que certains venaient à vos cours. C’était le but premier : permettre à la communauté Yogom de découvrir des nouveaux profs et de nouvelles pratiques afin de trouver leur “cam”. Ensuite d’aller suivre les cours de ces profs directement. Vous êtes aussi nombreux à avoir fait votre premier live sur Yogom et ça vous a donné confiance. Vous remarquerez que je donne une chance à tous les profs, il n’y a pas de critères d’entrée dans l’Académie ! J’autorise même les profs qui n’ont pas de tapis Yogom !

Selon moi, c’est un peu comme les semaines découvertes en début d’année scolaire, où les cours sont gratuits  pour permettre aux gens de tester avant d’adhérer à un club. Considérez que c’est la même chose ici : vous offrez un cours pour permettre à des gens de vous découvrir et d’avoir envie de venir suivre vos cours. C’est une opération de communication.

En quoi l’Académie n’est pas un studio en ligne ni ne remplace une formation de yoga ?

Certains penseront que les cours gratuits font de l’ombre aux cours payants. Alors que vous dire, si ce n’est qu’il y a des personnes qui allaient à des cours en présentiel, qui ont découvert les cours en ligne pendant le confinement et se sont rendues compte que ça leur convenait mieux ?

Certaines personnes papillonnent et ne sont pas prêtes à suivre une seule personne, il y a en a aussi certaines qui aiment justement pratiquer chez eux quand ils le souhaitent et avec des profs toujours différents, jamais à la même heure. Certaines personnes découvrent le Yoga parce que c’est gratuit mais elles n’ont pas les moyens et ne paieront jamais une adhésion à un studio. Il y a en certaines autres pour qui les cours gratuits donneront envie de s’inscrire en présentiel ou en ligne avec un prof qui aura retenu leur attention.

Un cours en ligne n’a rien à voir avec un cours en présentiel (sinon il y a un problème!). De la même manière qu’un cours gratuit ne devrait pas forcément être identique à un cours payant. Vous pouvez donner un cours découverte, un cours focus sur une posture, un méridien, un organe : à vous de trouver les idées !

Pour adhérer à l’Académie, il faut vraiment adhérer à la vision de partage de pratiques spirituelles. Il faut aussi voir cela soit comme une opération de communication, de prospection ou de notoriété, soit comme une contribution au mieux être du monde ! (Ou les deux !)

Les participants se rendront vite compte que les cours en live de Yogom n’apportent pas le même service qu’une plateforme de cours en ligne réalisée de manière professionnelle et avec des centaines de cours disponibles. Ils réaliseront aussi que ce n’est non plus la même chose que d’être en présentiel.

L’Académie ne remplace pas non plus une formation : c’est plutôt une petite introduction pour justement donner envie de se former aux personnes de la communauté. 

Quel avenir pour l’Académie ?

L’Académie est une phase bêta. D’ici quelques temps j’irai plus loin avec les profs qui ont été le plus appréciés et qui seront le plus proches du projet pédagogique et spirituel de Yogom. Je développerai éventuellement une version payante et donc rémunérée pour les profs, bien que je n’ai pas encore une idée de la forme. Peut-être que le projet sera abandonné ou peut-être restera-t’il tel qu’on le connaît aujourd’hui. Peut-être que je vendrai des cours à l’unité, sous forme de pack ou d’abonnement, d’un livre, de formations, des retraites, je n’en sais rien ! 

Si vous recherchez une solution pour être rémunéré il vaut mieux vous orienter vers des studios de yoga ou des salles de sport qui pourraient vous embaucher ou pourquoi pas créer vos propres cours en ligne. 

Peut-être que Yogom pourra dans un avenir plus ou moins proche vous rémunérer et vous embarquer dans une aventure qui vous fera gagner de l’argent. Cependant, il ne faut pas que ce soit ici votre objectif premier. Pour l’instant ce n’est qu’un levier de communication pour certains et une contribution solidaire pour d’autres.

Qu’est-ce-que Yogom peut vous apporter ?

Si vous êtes arrivés jusqu’ici c’est qu’à priori vous êtes motivés ? Ou effarés peut-être !

Je termine une petite liste non exhaustive de ce que Yogom peut vous apporter :

  • Des remises sur du matériel : pour vous, pour équiper votre studio ou vos participants (Voir les offres pros)
  • L’organisation de jeux concours en collaboration
  • Le référencement de vos stages et retraites de yoga en story à la une sur l’Instagram de Yogom
  • De la visibilité sur Instagram et sur YouTube avec le replay des lives, que vous pouvez aussi utiliser sur tous vos supports
  • Un ebook : nous avons le projet de recenser vos formations pour les mettre en avant, et par le même biais vous aussi dans un ebook.